De la terre à l’assiette

Les plantes qu'on ose pas cultiver...

De la terre à l'assiette, tout un programme ! Bien sûr, la première chose qui vient à l'esprit, c'est de cuisiner ce qui vient de son jardin. Il est extrêmement important d'avoir une alimentation très diversifiée, comme vous le savez sans doute. Pourtant, la quantité de végétaux que nous cultivons est très faible par rapport à la quantité des plantes comestibles disponibles. Disponibles parce qu'on en trouve les graines, mais on ne les cultive pas car on ne sait pas trop comment les cultiver ni comment les manger. Il y a par exemple, le kang kong, l'anredera, la baselle, les tomatillos, la chayotte... Tous ces légumes, je les cultive dans mon jardin, le Jardin d'épices, et j'ai écrit des articles sur quelques uns d'entre eux. Pour en savoir plus sur ces légumes originaux qui mériteraient de figurer dans tous les jardins, cliquez sur "découvrir", à droite.

Celles qu'on ose pas manger...

Et puis il y a les plantes sauvages. Pas seulement celles qu'on trouve en se baladant, mais aussi celles qui poussent dans notre jardin et que nous arrachons, car elles ne sont pour nous que des mauvaises herbes. Quel dommage ! Il y a parmi les plus courantes des trésors gustatifs. On connaît bien le pissenlit, mais il y aussi l'ortie dont on fait vraiment de délicieuses recettes, la bardane, la mauve, le lierre terrestre, le plantain... Toutes ces plantes sont tellement courantes et tellement méconnues !

Et n'oublions pas les fleurs comestibles ! Il y en a pléthore dans votre jardin. Des hémérocalles, en passant par les roses trémières, les fuchsias et les hostas, il y a là aussi de quoi étonner vos convives.

Entre la diversité des plantes proposées que nous ne cultivons, la diversité de celles qu'on ose pas manger et la diversité des plantes sauvages qu'on ose pas récolter, il y a vraiment de quoi diversifier son assiette au delà de ce qu'on peut imaginer.

Vous trouverez ci-contre de quoi découvrir tout ce qui peut passer de la terre à votre assiette.