Jardiner en crèche

Jardiner en crèche, avec les tout petits,  c’est possible ! Dans le cadre de la Voie du Jardinier, j’ai deux missions en crèche cette année.

La première se déroule à la crèche Crescendo, à Chanteloup en Brie. Elle prolonge une opération commencée l’an passée dans le cadre d’une association aujourd’hui disparue. Avec l’association, plusieurs carrés potagers avaient été installés. La volonté de la directrice et de son équipe, c’était d’avoir un petit jardin pour sensibiliser les enfants au jardinage. Mais les connaissances en jardin étaient minimes dans l’équipe, aussi, la directrice a fait appel à une association pour accompagner la mise en place du jardin. J’ai pris le relais depuis le mois de mars.

Ainsi, tout au long de la saison, une fois par mois, je me rends dans cette crèche. Là, on s’amuse avec les enfants à semer et planter des légumes de saison, des fleurs. C’est un moment très sympathique et convivial… et c’est toujours un bonheur de voir le visage des enfants s’éclairer quand ils découvrent, qui un ver de terre, qui une coccinelle…

Formation “La Maison Bleue”

Là, le projet est un peu différent. La Maison Bleue est une entreprise qui regroupe environ 200 crèches. La volonté des dirigeants  de la Maison Bleue, c’est de faire sortir les enfants le plus possible en extérieur. Quoi de mieux pour les faire sortir qu’un jardin ? Mais il n’est pas toujours facile d’en installer un. Soit cela n’a pas été prévu dès le départ, soit il n’y a aucun espace vert, soit tout est goudronné.

Alors comment faire ? Comment faire quand la crèche est à Paris ou en proche banlieue, enclavée dans les immeubles ? C’est l’objet de la mission : aider et accompagner les crèches à installer des jardins partout où s’est possible. Jardins de poche, jardins de pots, tout est bon !

A chaque séance, les personnels de plusieurs crèches sont là. C’est très enrichissant, car cela permet de voir les différentes problématiques liées à chaque structure.

Les spécificités du jardinage en crèche

Comme on peut s’en douter, l’objectif du jardinage en crèche n’est pas l’autosuffisance. Cependant, il n’est pas exclu d’avoir des récoltes, bien au contraire. C’est toujours satisfaisant, à la fois pour les personnels et les enfants de voir le résultat de leur travail. Et c’est encore mieux quand on peut le goûter !

L’objectif ici est bien de mettre en place des jardins qui vont sensibiliser les enfants, dès leur plus âge, aux plantes, à la terre… et aux interactions qu’il y a entre les deux. C’est important que l’enfant comprennent  que la graine a besoin d’eau pour pousser, et que sans un minimum de soins, la plante ne grandit pas. Il y a un lien entre tous ces éléments. C’est  important aussi qu’ils comprennent que dans la terre il y a aussi des êtres vivants, étranges parfois, mais qui sont utiles, qu’il faut les respecter.

Jardin et alimentation

Une étude a récemment montré les liens entre le jardinage précoce et le rapport à l’alimentation. Ainsi, les enfants qui avaient été initiés dès leur plus jeune âge au jardinage, mangeaient plus de légumes une fois adulte. Cette étude a été publié dans le Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics (USA). Voir l’article ici. Les enfants qui ont jardiné tout petit mangent en moyenne 15% de fruits et de légumes de plus que les autres.

On mange plus volontiers des légumes quand on a été sensibilisé à la manière dont ils poussent. Cela semble assez logique finalement.

L’intérêt de jardiner en crèche, finalement…

Jardiner en crèche apparaît donc comme un bon moyen de sensibiliser les enfants à leur environnement végétal, mais aussi à leur alimentation. Même si on a l’impression qu’ils sont trop petits, qu’ils ne comprennent pas le sens réel de ce qu’on fait sur le jardin, il ne faut pas s’arrêter à ça. Ils enregistrent tout ! Chaque geste, chaque explication, nécessairement sommaire, est comme une graine déposée dans leur esprit. Ces graines finiront par germer, à un moment ou à un autre.

Jardiner en crèche, cela va bien au delà du simple jardinage. Cela participe pleinement à la formation des adultes de demain qui devront être plus respectueux de leur environnement. C’est aussi le point de départ des liens qu’ils tisseront tout au long de leur vie avec leur alimentation. On a moins peur de ce qu’on connaît. Tous ces petits qui participent aux ateliers jardins, apprennent qu’ils n’ont pas à avoir peur de la terre, des petites bêtes qui vivent dedans… Ils tissent imperceptiblement des liens avec le monde végétal. Ils finiront par comprendre son importance dans la vie qu’ils décideront de mener, plus tard…

Apprendre avant de transmettre (formation pour les professionnelles des crèches de la Maison Bleue).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.