Bien entretenir son jardin

L'entretien écologique du jardin passe par un certain nombre de pratiques simples, basées sur le bon sens avec un règle de base : utiliser au maximum les ressources du lieu plutôt que de les faire venir de l'extérieur.

Entretenir le sol

C'est la base d'un jardin naturel : le sol n'y est pas considéré comme une matière inerte, mais comme un ensemble vivant qu'il faut nourrir et entretenir. On veillera donc à respecter la terre, en lui rendant ce que nous lui prenons en termes de récoltes de légumes, de fruits, de fleurs... : on nourrira sa terre avec du compost et on la protégera avec des paillages et des mulchs.

Ces pratiques, tout en permettant un recyclage complet et permanent des déchets organiques, entretiendront la fertilité, limiteront les arrosages ; en meilleures santé parce que mieux nourries, les plantes seront aussi moins malades.

Entretenir les sol, c'est aussi vérifier de temps en temps que le pH reste correct (autour de 7). S'il devait se modifier, il faudrait pratiquer les amendements adéquats, qu'on trouve facilement en jardinerie.

Entretenir les plantes

Entretenir les plantes pour qu'elles donnent le meilleur d'elles-mêmes (en récoltes, en floraisons..;), c'est d'abord les planter aux bons endroits et aux bonnes saisons : une plante qui n'est pas plantée à l'exposition qui lui convient a toutes les chances de tomber malade. Mais il y a des choses qu'on ne maîtrise pas, comme la météo, et il peut être indispensable d'intervenir. Dans ce cas, on privilégiera les solutions naturelles comme les purins de plantes, ou les préparations maison sans danger pour l'environnement.

L'arrosage

Il ne faut pas trop arroser son jardin, seulement quand c'est vraiment nécessaire. Trop arroser, peut non seulement être source de maladies, mais aussi ça rend les plantes feignantes : elles développent leurs racines en surface, sans faire l'effort d'aller chercher l'eau en profondeur...un oubli d'arrosage ou l'impossibilité d'arroser, et les voilà qui souffrent au point parfois d'y laisser la vie! La pratique du paillage systématique, garde un bon taux d'humidité et permet un bon enracinement : vos plantes ornementales ou potagères seront plus résistantes aux coups de chaud !

Le désherbage

Ce que tous les jardiniers détestent ! Pourtant, beaucoup de pratiques comme de passer le motoculteur ou de vouloir absolument laisser la terre à nue, encouragent la pousse des adventices. Pour éviter cela, on limiter, on évitera le travail du sol qui favorise la levée des graines. La pratique régulière du paillage ou du sol couvert limite considérablement ce problème et avec le temps, il y a moins de désherbage, ou en tous cas, il est plus facile à réaliser et on y passe moins de temps.

Entretenir un jardin écologique, c'est d'abord entretenir sa biodiversité, dans tous les sens du terme : la biodiversité des sols, la biodiversité des plantes cultivées, la biodiversité des plantes sauvages qui poussent autour. La biodiversité, c'est la diversité des formes de vie, animales et végétales, qui concourent à créer un équilibre.

Cela veut dire créer à chaque fois que c'est possible, des zones où on laissera s'épanouir la vie sauvage : une haie, une bande herbeuse...Beaucoup d'insectes et d'oiseaux (les auxiliaires) très utiles au jardinier vivent dans ses zones. Les encourager à venir s'y installer, c'est autant de problèmes en moins dans vos massifs ou votre potager où ils vont traquer leur nourriture, comme les pucerons, les chenilles, et autres prédateurs des cultures.

Si on manque de place, on peut pallier en installant des nichoirs ou des hôtels à insectes.

Dans un jardin écologique, il ne serait pas très cohérent d'y cultiver  des plantes qui ne le sont pas, je veux parler des hybrides F1 : ces hybrides ne sont pas reproductibles fidèlement par leurs graines, ils nuisent de manière très importante à la biodiversité des plantes cultivées, ils sont vraiment à proscrire.

En résumé
  • Recycler les déchets par le compostage et le paillage
  • Limiter le travail du sol pour limiter l'enherbement
  • Arroser à bon escient
  • Faire ses préparations de soins soi-même
  • Entretenir la biodiversité sous toutes ses formes
  • Bannir les hybrides F1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.