Association végétale : la milpa

La milpa est une association végétale bien connue aussi sous le nom des “Trois sœurs”. Les conquistadors nous l’ont ramenée d’Amérique. Elle y était, et y est encore, très pratiquée, de l’Amérique du Nord à l’Amazonie, en passant par le Mexique. La milpa désigne la culture de trois plantes : le maïs, la courge et le haricot.

Comment fonctionne la milpa

Les trois sœurs, qui constituent la milpa, est l’association de ces trois plantes compagnes. Cela signifie que ces trois plantes ont des intérêts communs à pousser ensemble. En effet, le maïs va servir de tuteur aux haricots grimpants. Le haricot, plante de la famille des fabacées, va offrir au maïs gourmand, de l’azote. Les fabacées ont cette caractéristique, elles captent l’azote de l’air et le stockent dans des nodosités dans leurs racines. Les racines du maïs entrant en contact avec les racines du haricot, elles absorbent l’azote, si utile au maïs pour bien grandir.

La courge quant à elle, va profiter de l’ombrage fourni par le tandem haricots/maïs.  Elle ombrage aussi le sol, conservant ainsi son l’humidité. Et chacun sait que le maïs apprécie les sols humides. La milpa est une association écologique gagnant/gagnant. Elle permet aussi de gagner de la place en utilisant la verticalité, maïs et haricots poussant en hauteur.

Intérêt nutritif de la milpa

Cette association offre aussi un autre intérêt. Elle permet de cultiver ensemble des plantes aux vertus alimentaires complémentaires. Le maïs est une céréale. Le haricot, une fabacée, famille autrefois appelée “légumineuse”. Les céréales n’offrent pas tous les acides aminés nécessaires à la fabrication des protéines, contrairement à la viande, qui est un aliment complet. Pourtant autrefois, il était rare de manger de la viande tous les jours. Pour recevoir leurs rations quotidiennes de protéines, de nombreux peuples associaient céréales et légumineuses. La nature étant bien faite, dans chaque zone géographique poussent ensemble les céréales et les légumineuses qui se complètent.

En Amérique, pousse le maïs et le haricot. Les acides aminés qui manquent au maïs, se trouvent dans les haricots. On peut multiplier les exemples : en Asie, le soja complète le riz, en Orient, les pois chiches complètent le blé (sous forme de couscous ou de pain), en Europe, les lentilles ou les fèves complètent elles aussi le blé.

Pour revenir à la milpa, le maïs + haricots fournissent un aliment complet en acides aminés. La courge apporte des vitamines, des minéraux et des fibres. C’est gagnant/gagnant en termes d’association végétale, ça l’est aussi en termes de nutrition.

Mettre en place une milpa

On commence par planter le maïs. Quand il atteint quinze à vingt centimètres, on plante à son pied les haricots et les courges, en alternant. Haricots pour un pied, courge pour l’autre. Et voilà comment on peut utiliser toutes les dimensions du potager. A l’horizontale, les courges, à la verticale, le maïs et les haricots. Et en plus, le mélange est esthétique et donne une impression de luxuriance au moindre jardin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.