Atelier « Découvrir les fruits et les légumes »

Cet atelier « Découvrir les fruits et les légumes », s’est déroulé le 13 octobre dernier à Bussy St Georges. Il a eu lieu au centre de loisirs « le Bleu du ciel », où 24 enfants ont pu y participer.

Cet atelier rentrait dans le cadre de l’action du « jardin partagé des enfants », en collaboration avec le service Développement Durable  et l’ensemble des centres d’accueil et de loisirs de la ville. Il s’agissait de faire découvrir la diversité des fruits et des légumes ainsi qu’un peu de leur histoire.

Nous avons ainsi voyagé pendant 1h30, à travers le temps, l’espace et les saisons. Grâce à plusieurs petits jeux que j’avais concoctés, les enfants ont découvert que les légumes et les fruits venaient de tous les coins du monde. On a ensuite travaillé (mais toujours en jouant) sur la saisonnalité.

Un atelier bien agréable et sympathique, qu’ animateurs et enfants ont quitté avec un regard bien différents sur ces fruits et légumes qu’ils croyaient pourtant bien connaître…

Reconnaître les fruits et les légumes

Je suis arrivé à l’atelier avec des sacs emplis de fruits et de légumes. J’avais aussi une grande corbeille à fruits, totalement vide. Au fur et à mesure que je sortais les fruits et les légumes des sacs, les enfants devient les nommer. Une fois nommés, ceux-ci venaient emplir la corbeille. Globalement, il n’y a pas eu de grosses surprises, les enfants ont su nommer tous les fruits et presque tous les légumes, mis à part le potimarron et le pâtisson.

L’origine des fruits et des légumes

Là, les choses se sont un peu compliquées. Il s’agissait de positionner sur une carte du monde le nom de toute une série de fruits et de légumes. Les tomates, les poivrons, les pommes de terre en Amérique centrale et du Sud. L’aubergine et le basilic, en  Inde, les groseilles et les cassis, en Europe, etc. Le jeu a été entrecoupé de trois jolies histoires.

La première racontait l’histoire de la pomme de pomme, et de sa conquête des assiettes européennes. La seconde fut celle de la carotte, issue des croisements entre notre carotte sauvage, blanche et fibreuse, et les carottes sauvages plus goûtues et colorées originaires d’Afghanistan. Et c’est pour rendre hommage au prince Guillaume d’Orange, qui a libéré les Pays Bas de la tutelle espagnole, que des horticulteurs hollandais ont créé, la carotte orange. Ouf ! Heureusement qu’il ne s’appelait pas Guillaume d’Azur ! La troisième histoire fut celle de la fraise. Les grosses fraises délicieuses que nous connaissons n’existent que parce qu’on a croisé la seule fraise qu’on connaissait en Europe, la petite fraise des bois, avec de grosses fraises chiliennes insipides. Les unes ont donné leur goût, les autres leur taille. Sans les botanistes voyageurs qui ont sillonné notre planète, notre assiette serait décidément restée bien pauvre et bien fade.

Fruits et légumes de saison

L’atelier s’est poursuivi en découvrant ce qui pouvait faire pousser en France métropolitaine, et ce qui poussait ailleurs. De là, nous en avons déduis ce qu’on pouvait manger, saison, après saison. Et donc, ce qu’on trouve sur les étals en décembre alors que ça ne pousse qu’en été, ça vous inspire quoi les petiots ? Et bien que ça vient de loin en prenant le bateau ou l’avion, ou que c’est cultivé sous des serres chauffées. Tout ça, ce n’est pas bien bon pour la planète ! Alors quand on fait les courses avec papa ou maman, on regarde d’où viennent les fruits et les légumes qu’on met dans le caddie. C’est important pour la Terre. Hum, je suis peut-être détesté par quelques parents pour qui les courses sont devenus… compliquées. J’en suis désolé, mais on s’est tellement bien amusé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.